top of page
Auditorio Audiencia

ATELIERS PRÉ-CONFÉRENCE

Nous vous invitons à participer à nos ateliers pré-conférence qui auront lieu le lundi 18 et mardi 19 septembre de 2023, dans les installations de l'Université nationale de Colombie

Les 3 ateliers proposés créent un espace pour les étudiants, universitaires et professionnels pour construire des connaissances et apprendre, ainsi que pour générer des réseaux et de contacts entre professionnels intéressés par les représentations sociales et les sciences sociales.

*les ateliers se dérouleront en espagnol

Mardi 19 septembre - 8h00 à 12h00

Atelier 1. 
Analyse socio-territoriale du point de vue de la théorie des représentations sociales

L'atelier débutera par une discussion sur la Théorie des Représentations Sociales (TRS), l'origine, le développement, les perspectives de la TRS. Par la suite, un exercice pratique sera réalisé pour  observer l'application de la TRS à l'analyse socio-territoriale, comprise comme une exploration des expériences et des dynamiques sociales qualitatives. 

 

Dans un second bloc, la conception de méthodologies d'analyse des représentations sociales du et dans le territoire sera abordée, à différentes échelles et en regard de thématiques variées : la ville comme contexte d'expériences urbaines et de parcours de vie ; espaces mémoriels et patrimoniaux ; et la mobilité quotidienne dans les réseaux de transport (métro et métro-bus). Les développements théoriques et méthodologiques des projets de recherche sur ces sujets qui ont été menés sous l'objectif de TRS seront partagés, afin d'encourager le débat à leur sujet et leur application possible dans d'autres contextes urbains. Les participants à l'atelier seront invités, s'ils le souhaitent, à partager leurs questions, projets et/ou résultats de recherche.

Objectifs d'apprentissage

L'objectif de cet atelier est de co-construire des connaissances sur les aspects sociaux et subjectifs de la relation que les personnes et les groupes entretiennent avec les lieux. L'idée est de partager des expériences de recherche et des réflexions sur la pertinence de la TRS comme outil d'analyse du territoire en tant qu'il est configuré comme objet de représentation, et des processus sociaux et psychosociaux qui s'y déroulent.

À qui il est adressé

Cet atelier s'adresse à toutes les personnes intéressées par la dimension subjective et sociale du territoire : étudiants, universitaires, chercheurs et professionnels.

RESPONSABLE DU WORKSHOP

Martha de Alba.jpeg

MARTHA DE ALBA GONZÁLEZ Ph.D.

 Universidad Autónoma Metropolitana-Iztapalapa

Professeur-chercheur à temps plein au Département de sociologie de l'Universidad Autónoma Metropolitana, Unidad Iztapalapa. Il a obtenu son doctorat en psychologie sociale à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, à Paris, en France, où il a également obtenu sa maîtrise dans la même discipline. Il a obtenu son Diplôme d'Etudes Supérieures Spécialisées en Psychologie de l'Environnement à l'Université René Descartes (Paris V). Il fait partie du Système National des Chercheurs (SIN), niveau 1. Ses sujets d'intérêt tournent autour des représentations sociales, de la mémoire collective et des expériences de vie dans les espaces urbains. Ses recherches les plus récentes portent sur les questions du vieillissement dans les contextes urbains et les mémoires controversées dans le centre historique de Mexico. Elle est co-fondatrice du Réseau national des chercheurs en représentations sociales au Mexique.

RESPONSABLE DU WORKSHOP

Roberto Fasanelli.jpeg

ROBERTO FASANELLI Ph.D.

University of Naples Federico II | UNINA 

Il débute son expérience professionnelle en effectuant -de 1995 à 2006- des périodes d'études/travail au Laboratoire Européen de Psychologie Sociale [Leps (MSH/EHESS)] dirigé par Serge Moscovici, où il participe à de nombreux groupes de recherche internationaux. 

 

Il a mené des recherches sur les représentations sociales, la psychologie du risque, la psychologie de la santé, la psychologie environnementale, la psychologie politique. Recherche évaluative. 

Il est formateur en Team Building pour des startups et consultant auprès d'ONG et d'entités publiques.

Mardi 19 septembre - 8h00 à 17h00

Séminaire - Atelier 2. 
La donnée et sa construction : une proposition multiperspective de la relation entre phénomènes, objets et données sociales

La psychosociologie, comme toutes les sciences sociales, fonde ses connaissances sur l'analyse du monde social à partir de données. Qu'il s'agisse des résultats d'enquêtes, d'entretiens, de focus group ou d'analyse de documents, ils restent en tout cas un élément fondamental de la connaissance sociale. Cependant, l'objet social d'investigation, à la différence de l'objet physique, n'est pas immobile, extérieur, attendant « patiemment » d'être investigué et finalement mesuré ; elle est au contraire complexe, mutable, elle fait partie du monde auquel appartient le chercheur lui-même, elle comporte décidément peu d'éléments mesurables, et elle est toujours susceptible d'interprétations qui peuvent être différentes voire contradictoires.

 

Comment construire les données psychosociales ? - Le séminaire-atelier propose une réflexion articulée sur le concept de "données", sa nature éminemment linguistique et son analyse basée sur des inférences logiques. L'intersection entre les éléments linguistiques des données et les types d'inférences ouvre la porte à une conception de la méthode de recherche qui met en avant la nécessité d'approfondir le format informatif que doivent avoir les données construites par le chercheur en sciences sociales.

 

Tout au long du séminaire-atelier, des réflexions sur les principales techniques de recherche seront stimulées et plusieurs exemples empiriques et réels de recherche attentifs à une réflexion méthodologique moins stéréotypée et plus adhérente à la nécessité d'offrir un sens clair de l'objet de recherche seront proposés. .

Objectifs d'apprentissage

Le séminaire-atelier vise à présenter une nouvelle perspective sur la méthodologie de la psychologie sociale, passant de la quantification comme impératif donné à une vision multiperspective des relations entre phénomènes et données. Il stimulera la recherche créative de nouvelles formes de pensée épistémologique initiée par Moscovici il y a 70 ans. Les modélisations rigides transformées en complexes métaphoriques qui prennent vie dans la pensée des chercheurs et des praticiens doivent être remplacées par des unités de pensée qualitatives-structurelles sur la manière dont l'organisation de l'action humaine peut être présentée.

Un  qui est dirigé

Le séminaire-atelier s'adresse aux chercheurs insatisfaits de la répétition à plat de pratiques et de techniques qui resserrent la pensée au lieu de la libérer aux besoins d'une compréhension plus large de la réalité sociale.

Lundi 18 septembre - 8h00 à 17h00

Atelier 3.
Premiers pas avec la théorie des représentations sociales et l'outil openEvoc

L'atelier proposera une introduction pratique à l'approche structurale de la Théorie des Représentations Sociales (TRS), destinée aux personnes non encore familiarisées avec la théorie et les méthodes de recherche associées. L'approche structurelle STR articule les propriétés quantitatives et qualitatives des cognitions et peut être appliquée à l'étude de sujets tels que les relations intergroupes, l'identité et les préjugés.

La principale technique utilisée dans l'approche structurelle est appelée "association libre", dans laquelle on demande aux personnes ce qu'elles pensent, ressentent ou se souviennent lorsqu'elles entendent des termes inductifs associés à l'objet étudié. A partir des relations entre les fréquences et les plages moyennes des termes évoqués, un schéma de la structure hypothétique de la représentation est construit, organisé en quadrants qui contiennent des termes centraux et périphériques associés à l'objet. L'organisation de la structure peut indiquer les relations entre les représentations et les pratiques sociales, les différences intergroupes et individuelles par rapport à l'objet de représentation, ainsi que les sources de changements dans les représentations.

L'outil openEvoc est une option gratuite, en ligne et facile à utiliser, développée pour soutenir le processus de recherche d'association libre. Dans l'interface graphique, il est possible de charger des bases de données des évocations, d'effectuer des analyses bivariées des fréquences et des plages moyennes, de générer des graphiques et des tableaux avec les résultats du traitement. Les ressources d'apprentissage automatique de l'outil aident le chercheur à identifier les quadrants de cadre et à classer les rappels.

openEvoc est utilisé depuis 2013 par des chercheurs latino-américains dans des domaines tels que la psychologie, l'éducation, les soins infirmiers, la gestion et le tourisme.

Objectifs d'apprentissage

L'atelier vise à présenter les trois principales étapes de la recherche dans l'approche structurelle de la SRT : 1) l'élaboration d'instruments pour la collecte de données par la technique de l'association libre ; 2) le nettoyage des données et la préparation de la base pour le traitement par l'outil openEvoc ; 3) la réalisation de l'analyse prototypique basée sur openEvoc et la génération des graphiques pour communiquer les résultats de la recherche.

Un  qui est dirigé

L'atelier s'adresse aux étudiants de premier et deuxième cycles et aux chercheurs de tous les domaines scientifiques. Aucune connaissance préalable de TRS ou d'openEvoc n'est requise.

RESPONSABLE DU WORKSHOP

Hugo Cristo Sant Anna_edited.jpg

HUGO CRISTO SANT'ANNA Ph.D.

 Universidade Federal do Espírito Santo

Diplômé en design industriel de l'Université fédérale d'Espírito Santo (2003), Master en psychologie (2007), PhD en psychologie (2014) et stagiaire postdoctoral en psychologie (mars/2018 à février/2019) de l'Université fédérale d'Espírito Santo ( Ufes).

 

Professeur adjoint III du Département de design industriel de l'Ufes et professeur collaborateur du Programme d'études supérieures en psychologie de l'Ufes, guidant la recherche dans la ligne des processus psychosociaux.

 

Il a été coordinateur du Laboratoire et Observatoire des Ontologies du Projet (Loop/Ufes) entre 2014 et 2021. Coordinateur actuel du Groupe de Recherche sur les Formalisations Mathématiques de la Cognition et du Design (Forma/Ufes).

Il est important de noter que : Chaque atelier a une capacité limitée à 20 personnes. Si cette limite est atteinte, il ne sera pas possible d’y participer, mais il sera possible de participer à un autre atelier ou de demander remboursement de l'argent.

Ne manquez pas cette occasion d'apprendre et d'établir des contacts avec d'autres professionnels dans un environnement académique de haute qualité !

bottom of page